Les nanoparticules et les microbilles de plastique menace la vie marine

RSS
Les nanoparticules et les microbilles de plastique menace la vie marine

La pollution des eaux par les nanoparticules et les microbilles de plastique est un problème croissant qui suscite de plus en plus d'inquiétudes. Ces minuscules particules peuvent provenir de diverses sources, y compris les cosmétiques. Les nanoparticules sont souvent utilisées dans les produits de soins personnels tels que les crèmes solaires, les lotions et les produits de maquillage pour améliorer leur efficacité. Les microbilles de plastique, quant à elles, sont souvent ajoutées aux produits de beauté et de soins personnels, tels que les gommages et les dentifrices, pour fournir une exfoliation ou une texture agréable.

 

 

Cependant, une fois que ces produits sont rincés dans l'évier ou la douche, les nanoparticules et les microbilles de plastique peuvent finir par contaminer les cours d'eau, les océans et même les eaux souterraines. Là, ils posent une menace pour la vie marine, car les animaux et les végétaux peuvent les confondre avec de la nourriture et les ingérer. Ce qui vient perturber leur métabolisme, leur croissance et leur reproduction et entraîner des déséquilibres dans les écosystèmes marins. En outre, les nanoparticules peuvent également affecter les processus écologiques essentiels, tels que la photosynthèse chez les algues, qui est cruciale pour la production d'oxygène et la régulation du climat.

 

 

Face à ces préoccupations croissantes, de nombreuses initiatives ont été lancées pour réduire l'utilisation de nanoparticules et de microbilles de plastique dans les cosmétiques. De nombreuses entreprises ont volontairement éliminé ces ingrédients de leurs produits, et certains pays ont même interdit leur utilisation dans les produits de soins personnels.

  1. Canada : Le gouvernement canadien a interdit l'utilisation de microbilles de plastique dans les produits de soins personnels, notamment les exfoliants et les nettoyants pour le visage, depuis juillet 2018. Aucune interdiction pour les nanoparticules.

  2. États-Unis : Plusieurs États, dont la Californie, l'Illinois et le Colorado, ont adopté des lois interdisant l'utilisation de microbilles de plastique dans les produits de soins personnels. En outre, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a émis des règlements qui interdisent l'utilisation de certaines substances nocives, y compris certaines nanoparticules, dans les cosmétiques.

 

En tant que consommateurs, nous pouvons également jouer un rôle en choisissant des produits cosmétiques qui utilisent des alternatives respectueuses de l'environnement aux nanoparticules et aux microbilles de plastique.

 

Voici quelques suggestions

Ingrédients qui remplacent les microbilles de plastique:

Bicarbonate de soude
Billes de jojoba
Poudre de noyaux d'abricot

Ingrédients sans nanoparticules:

Oxyde de zinc
Notre collection de micas, séricites, ultramarins et oxydes de fer

Toute notre gamme de cosmétiques naturels est sécuritaire pour la flore marine, terrestre et humaine.

 

En optant pour des produits naturels et biologiques ou en fabriquant nos propres produits de soins à partir d'ingrédients simples, nous pouvons contribuer à réduire notre empreinte écologique et à protéger nos précieuses ressources en eau.

 

 

 

 

Article précédent

  • Myriam Leduc