Les conservateurs dans la fabrication des cosmétiques naturels

RSS

Les conservateurs naturels en herboristerie


Il existe plusieurs conservateurs acceptés dans les cosmétiques naturels, même si la grande majorité sont synthétiques. Pour la vente, les conservateurs sont incontournables pour toute formule composée principalement ou en partie de corps aqueux.

- - - - - - - - - - - -

Plusieurs conservateurs de l’industrie des cosmétiques sont des produits synthétiques nocifs, mais certains miment les molécules naturelles. Ils sont en tout point identiques. Leur fabrication est écologique et leur utilisation sans danger, à condition de respecter la concentration.

L'utilisation des conservateurs synthétiques sains est plus écologique que la fabrication des molécules issues directement de la nature (ce qui demanderait de grandes quantités de matières organiques, ce qui n'est pas vraiment viable ni possible d'ailleurs, vu les quantités utilisées). Il s'agit de toute façon des mêmes molécules. Pour toutes ces raisons, certains les considèrent tout de même comme des produits "naturels". Le choix de les utiliser ou non reste personnel. Il n'en demeure pas moins qu'il s'agit de conservateurs propres, sécuritaires, fiables, sains pour nous et pour l'environnement. Ils sont d’ailleurs approuvés par Écocert.

Toujours tenir les conservateurs hors de portée des enfants. Ne jamais avaler et éviter le contact avec les yeux. Toujours respecter le dosage recommandé, au risque de provoquer des irritations. Recommander un test d’allergie sur l’avant-bras pour toutes formules, avec ou sans conservateur.

- - - - - - - - - - - -

Les corps aqueux d’une formule sont responsables des risques élevés de moisissures et de contamination bactérienne. Sans corps aqueux, vous n’aurez pas besoin de conservateurs, mais plutôt d’antioxydants (vitamine E, oléorésine de romarin) pour ralentir le rancissement des corps gras. Plus un corps aqueux sera stable, plus la formule le sera également. Nous éviterons l’eau ordinaire et les tisanes, puis nous favoriserons le gel d’aloès (qui contient déjà des conservateurs) et les hydrolats (bien que considérés comme instables par les chimistes, les hydrolats permettent une durée de vie appréciable). Attention aux glycérés de plantes douces dont certains peuvent faire moisir les crèmes (camomille, avoine).

Nous suggérons de favoriser les conservateurs à large spectre (bactéries, levures champignons) pour éviter les mauvaises surprises. Ces conservateurs permettent une durée de vie moyenne d’un an. Ceux-ci seront plus souvent ajoutés en phase de refroidissement, après l’ajustement du pH. Il sera important de choisir un conservateur en fonction du pH, sans quoi il pourrait ne pas être activé.

 

LES CONSERVATEURS SYNTHÉTIQUES À LARGE SPECTRE

Benzoate de sodium
Le benzoate de sodium est un sel de l’acide benzoïque, trouvé naturellement dans plusieurs fruits comme les canneberges. Il est obtenu par l’addition d’acide benzoïque à une solution très chaude de carbonate de sodium. Granules blanches solubles dans l’eau. Souvent combiné au sorbate de potassium.

INCI : Sodium benzoate

Antifongique, antibactérien.

pH : Fonctionne à des pH de 6.0 et moins.

Concentration : maximum 1 %, ajouter dans la phase aqueuse ou en phase de refroidissement. Il n’est pas recommandé de le combiner avec la vitamine C (risque de formation de benzène, un produit toxique).


Geogard Ultra
Aussi nommé NeoDefend. Poudre blanche soluble dans l’eau, composée à 75% de gluconolactone (ester de l’acide gluconique obtenu par fermentation du maïs) et à 25% de benzoate de sodium (sel de sodium de l’acide benzoïque).

INCI : Gluconolactone & Sodium Benzoate

Antifongique, antibactérien.

pH : Efficace à des pH entre 3.0 et 6.0.

Concentration : 0.75 à 2 %, ajouter dans la phase aqueuse ou en phase de refroidissement (conseillé de le dissoudre dans de l’eau dans ce cas).


Geogard ECT

Aussi nommé Conservateur Eco. Liquide ambré avec un arôme très léger d’amande.

INCI : Benzyl Alcohol & Salicylic Acid & Glycerin & Sorbic Acid

Notez qu’il existe une restriction pour les enfants de moins de trois ans concernant l’acide salicylique (sauf dans les shampoings et autres produits rincés) en vigueur en Europe depuis 2018. Pour cette raison, nous suggérons de privilégier l’usage d’un autre conservateur.

Antifongique, antibactérien.

pH : Efficace à des pH entre 3.0 et 8.0

Concentration : 0.6 à 1 %, en phase de refroidissement.


Sorbate de potassium
Sel de potassium de l’acide sorbique, un acide gras naturellement présent dans les baies du sorbier. Poudre ou granules, couleur blanche, aucune odeur. Le sorbate de potassium libère l’acide sorbique, son ingrédient actif, dans l’eau.

INCI : Potassium sorbate

Antifongique, antibactérien.

pH : Efficace à des pH entre 2.0 et 6.5.

Concentration : 0.15 à 0. 3%, peut être ajouté en fin de formulation (après l’ajustement du pH).

J’ai personnellement utilisé le sorbate de potassium pendant des années avec d’excellents résultats. Pour le coût, c’est un conservateur simple et efficace. Il faut vraiment respecter les dosages car il peut rendre un produit irritant. Il permet une conservation des émulsions d’environ un an. Après un an et deux mois la crème est contaminée par des bactéries. Cela n’est pas visible à l’œil nu et l’odeur reste la même, mais la crème provoque l’apparition de boutons sur la peau du visage. Je conseille donc de jeter la crème après un an.


LES CONSERVATEURS NATURELS À LARGE SPECTRE
Les conservateurs 100 % sont peu nombreux, hors de prix ou inaccessibles. En voici toutefois deux que vous pourrez facilement vous procurer, bien que vous devrez les payer plus cher.

Dermasoft Pentiol Eco
Conçu par la compagnie Allemande Evonik du Dr Straetmans, les spécialistes des conservateurs naturels sains pour nous et pour l'environnement. Conservateur 100% naturel certifié sans conservateur synthétique et polyvalent, issu du sucre du jus non mûr de la betterave. Liquide clair et inodore, hydrosoluble, dermocaustique et irritant (attention).

INCI : Pentylen glycol

Antibactérien et antifongique.

pH : Efficace peu importe le pH !

Si vous calculez le pH de votre produit, il est possible que celui-ci change avec l'ajout de ce conservateur. Pas de panique, le pH reviendra à la normale après 2 heures maximum (souvent après 10 minutes).

Concentration : 1 % à 5 %. Plus votre formule contient de l'eau, plus vous devrez en mettre en grande quantité. Vous ne devez toutefois pas dépasser les 5%. Nous suggérons d'en mettre moins dans les formules destinées au soin du visage (peau plus sensible). Diminuez la quantité s’il est combiné à un autre conservateur.

Personnellement c’est mon conservateur préféré ! Liquide, il s’ajoute facilement en phase de refroidissement (veillez à porter des gants), même dans une crème froide fabriqué depuis quelques jours. Selon le distributeur, il permet de conserver les émulsions deux ans ! Je suggère de prévoir plutôt un an et demie, car les résultats varient d’une formule à l’autre. Il est conçu pour fonctionner peu importe le pH (pratique !) et peu importe la formule (crème eau dans huile ou huile dans eau, formules aqueuses, shampoings, etc.). Polyvalent et 100 % naturel ! Ça vaut la peine de payer un peu plus cher.


Plantaserv Q
Aussi nommé Naticide. Conservateur 100% naturel issu d'extraits aromatiques de vanille et d'amande (attention aux allergies). Liquide fluide jaune pâle aux arômes sucrés. Insoluble dans l'eau, soluble dans l'huile et dans l'alcool.

INCI : Fragrance

Il s’agit de composés aromatiques. La composition exacte est protégée par un brevet.

Antibactérien et antifongique.

pH : Efficace à des pH entre 4.0 et 9.0, intéressant pour les crèmes contour des yeux (pH de 7.0).

Concentration : 0.3 à 1 %, doit être ajouté à la fin de la recette, à froid, et doit être bien brassé pour permettre sa dissolution partout dans la formule.


LES CONSERVATEURS ANTIMICROBIENS
Les conservateurs suivants sont plutôt des co-conservateurs car ils ne sont pas antifongiques et ne permettent pas, seuls, de prévenir les moisissures et levures dans les formules contenant de l’eau.

Extrait de pépins de pamplemousse (EPP)
Liquide orangé antibactérien issu des graines, de la pulpe et de la membrane blanche du pamplemousse. Il existe plusieurs sortes d’EPP, privilégier l’extrait de composé à 40 % de glycérine végétale. INCI : Citrus grandis (grapefruit) extract and glycerin

Antibactérien

Concentration : 0.2 à 2 %, ajouter en phase de refroidissement.

Il existe une controverse concernant l’EPP. Certains avancent que des études auraient démontré des effets cancérigènes et que l’effet antibactérien ne serait pas dû à l’EPP mais plutôt aux additifs qu’il contient. Nous n’avons pas trouvé d’études confirmant cela pour un usage cosmétique ni pour l’extrait à base de glycérine. Il va sans dire que nous conseillons à chacun de faire ses propres recherches.


Extrait de sureau
Liquide clair et inodore, 100 % naturel, extrait des fruits du sureau noir. Liposoluble.

INCI : Sambucus nigra Fruit Extract

Antibactérien

Concentration : 1 à 5%. Comme il est soluble dans les graisses et non dans l’eau, on l’ajoutera à la phase huileuse d’une formulation ou en phase de refroidissment.

pH : Plus efficace dans une formulation avec un pH situé entre 3.0 et 8.0. Reste stable jusqu’à 75 degrés C et est

Certaines sources mentionnent ses propriétés antifongiques. Notez que celles-ci ne sont pas assez fortes pour prévenir les moisissures et levures et qu’une émulsion sera vite contaminée si on utilise que ce conservateur.


AUTRES CONSERVATEURS
Nous ne recommandons pas l’usage des conservateurs suivants, bien qu’ils puissent se retrouver dans certains cosmétiques en partie naturels et parfois être accepté par les instances de certification biologique.

Leucidal

INCI : Leuconostoc / Radish Root Ferment Filtrate

Antibactérien, serait aussi antifongique.

pH : Efficace à des pH de 9.0 et moins.

Nous n’avons pas trouvé de preuves suffisantes de son efficacité et de sa composition naturelle (ce qui est proclamé). Nous l’avons mis à l’épreuve et avons obtenu de piètres résultats : moisissures après seulement 2 mois pour des formules que la sorbate de potassium arrive facilement à conserver un an. Une étude japonaise a d’ailleurs démontré le peu d’effet antifongique de ce produit.


Germall Plus

INCI : Propylene Glycol (and) Diazolidinyl Urea (and) Iodopropynyl Butylcarbamate


Germaben

INCI : Urée de Diazolidinyl, Methylparaben, Propylparaben, Propylène glycol

Phenonip

INCI : Phenoxyethanol, Methylparaben, Butylparaben, Ethylparaben, Propylparaben

L’urée de diazolidinyl contient des formaldéhydes.

Le phenoxyethanol est un éther de glycol qui peut induire des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques (il passe le derme et même le placenta). Pourrait être sensibilisant et irritant. Nocif si ingéré, il peut provoqué de l’irritation aux yeux et au système respiratoire.

Le propylène glycol est un alcool issu de l’industrie pétrolière. Il est humectant comme la glycérine, mais s’avère irritant chez certains sujets. De plus, sa fabrication n’est pas écologique.

Ces produits, excepté le Leucidal, sont des perturbateurs endocriniens bien connus. Nous ne les recommandons pas vu leur potentiel toxique élevés.


CONCLUSION SUR LES CONSERVATEURS
Il est tout à fait possible de conserver nos crèmes un an, ce qui est suffisant et fort appréciable. Nous travaillons avec des produits vivants et souhaitons qu’ils le restent.

Pour éviter les contaminations, en plus d’user de conservateurs sains, fabriquez vos produits en petites quantité pour offrir des produits toujours frais au client.

Vous devrez bien sûr nettoyer (désinfecter, aseptiser, stériliser dans certains cas) votre matériel, votre espace de travail et vos contenants.

* Petit ajout de dernière minute :) Le conservateur Optiphen contient du phenoxyéthanol, à éviter.

Voir les conservateurs sur la boutique Les Âmes Fleurs.

Marie-Christine Vallières, Herboriste et fabricante

Article précédent Article suivant

  • Marie-Christine Vallières
tag)-->